Climatisations encrassées et surconsommation d'énergie

Selon Fabienne Molinari-Garnier, responsable du service efficacité énergétique chez EDF, la surconsommation énergétique liée à l'encrassement des systèmes de climatisation atteint sur chaque appareil 25 à 30%.


Face à la hausse incessante du prix de l’énergie et pour les enjeux environnementaux, nous nous devons de prendre en compte le facteur de consommation d’énergie et d'en  limiter notre consommation. Notamment au niveau des climatisations.

Energie Responsable

Climatisations encrassées :  Respectons l'environnement


Depuis 2010, la part détenue par le chauffage et la climatisation parmi les postes de consommation d’énergie au sein du secteur tertiaire est de 57%. Imaginez l'impact énergétique d'une surconsommation à hauteur de 30%, de chaque climatiseur...


De nos jours, la consommation d’énergie est une des plus grandes préoccupations. Elle est en constante augmentation et a un grand impact sur notre environnement. La principale conséquence en est la pollution atmosphérique, causant une augmentation de l’effet de serre qui contribue au réchauffement climatique


Comme le confirme le site "Le Temps" dans son article sur le fléau de la climatisation, la demande en air conditionné explose dans le monde sous l’effet de l’élévation des températures, mais paradoxalement le recours à la climatisation renforce les changements climatiques.